AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 Fubuki Yuki, un petit flocon de neige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fubuki Yuki
Ninja - Chunin
avatar
Membre du clan Yuki
Points d'activité : 24
Messages : 21


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2300
MessageSujet: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    Mer 29 Mai - 5:55

DC de Uchiha Suzaku

Vous en tant que personnage =-
Prénom : Fubuki
Nom :Yuki
Âge : 14 ans
Village, Voie et Grade souhaité : Kunoichi de Kiri, a vous de voir le grade
Description physique :

Les premier rayon du soleil qui pointes sont a mon image ...

Alors que les premier rayon du soleil touche mon visage, me réveillant et que je me lève dans la chambre encore a demi plongée dans l'obscurité, je songe a ma jumelle pour qui les matin sans exceptions sont une épreuve. Le bleu sombre de mes cheveux me tombe encore devant les yeux alors que je tente les premier gestes de vigueur, a savoir me frotter longuement les yeux du dos de mes mains pour tenter d'y voir mieux. J'ouvre enfin mes yeux et pose mes iris couleur acier sur le visage encore endormis de ma sœur. Un sourire se dessine sur mes fines lèvres lorsque je songe au calme matinal avent qu'elle ne se réveille, identique a moi si ce n'est la coiffure qui n'est pas reconnaissable le matin. Le seul point hormis cela qui nous différencies est notre posture, notre expression, car si celle de ma copie conforme est rieur espiègle et souvent marquer par une forme d’agitation et d’énergie consente, il contraste avec le mien, réservé, doux et surtout très calme et poser.

Je m'occupais de ranger un peu comme a mon habitude avent d'aller prendre ma douche matinal, mais je constata un peu ennuyée que mon double avait été quelque peu troubler dans son sommeil, peu être par ma faute. Je partie donc prendre ma douche après avoir préparée mes traditionnelles affaires, a savoir un Dogi Noir/ gris frapper de l’emblème des Yuki en blanc dans le dos, le tout noué d'une ceinture blanche comme la neige. Je me déshabilla et admira quelques instant, le temps que l'eau chauffe les lignes jeunes et sinueuse de mon corps en pleine croissance. Je me demande d’ailleurs si ma sœur as exactement les même, mais je pense que oui, n’avons nous pas la même peau blanche et légère ?

Après m'être habillée et coiffée de ma coupe droite et disciplinée, lisse et tombant légèrement sur mes épaules telle une rivière tranquille, je laissa place a ma copie et partie du côté de la sale a manger.

Description mentale :

La première chose qui me frappa lorsque l’arriva dans la vaste sale a manger fût notre père. Sa stature autoritaire dégage une présence et un charisme fou, je ne sais pas comment ma sœur arrive a lui tenir tête sans arrêt. C'est comme tout les matin qu'il me toise lorsque j'arrive et que moi je m'incline bien bas en lâchant un petit " Bonjours otousama "; ce a quoi il se contente de ne pas répondre, tout simplement

je n'ai pour ma part ni l'envie, ni le courage de lui tenir tête, ce n'est pas mon genre. En effet, si Miyu est une forte tête qui as un peu de mal avec la discipline, moi je suis une fille docile et discrète. Comme tout les matin, je m’assaied en seiza tranquillement au bout de la table et j’attends, j’attends que ma sœur adorée daigne descendre. Non, je ne lui en voulais pas, elle était comme ça après tout, je suis une fille compréhensive et très patiente, peu être même trop, mais est-ce un défaut ? Pour moi la gentillesse et l’empathie sont des qualités primordiales, ce sont des qualité qui m'ont d’ailleurs valus une certaine forme de rejet de la part de notre père. Celons lui mon tempérament trop doux et gentil ne sont pas compatible avec la condition de Kunoichi, il as alors jeter son dévolu sur ma sœur, privilégiant son propre entrainement pour qu'elle devienne sa fierté.

Moi ? Je me débrouille toute seule. Si j'en souffre ? Évidement, qui ne souffrirait pas d'être considérer avec dédain par son propre père ? Cependant j'en suis aussi heureuse, car ma jumelle s'y retrouve elle. Cette situation contribue a la rendre heureuse et a combler son désire d'attention, car oui, une sœur peu lire dans le cœur de l'autre et aussi vrais qu'elle sais que cette situation me fais mal, je sais qu'elle en souffrirait aussi si il n'y avais pas cette partie de moi qui constamment n'aspire qu'a veiller sur elle.

je pense bien sûr que vous l'avez compris ? Ma sœur est a peu de chose près la seule chose qui compte vraiment pour moi, je m'occupe d'elle le plus souvent possible. cela passe pour l'aider a s'entrainer, jusqu’à la collation après le dit entrainement. Si père s'occupe de lui enseigner tout ce qu'il sais, moi je m'occupe de l'intendance et de l’entretien de notre championne, en coulisse bien sur.

En effet si il y as une qualité que père as reconnu chez moi après même qu'il m'ai mis a l’écart, c'est mon intelligence et mon don innée pour assimiler telle une éponge tout ce que je lis, tout ce que j’apprends, un tallent que je met a total disposition de mon double, même lorsque je ne le voudrais pas. Si elle se met dans une situation dérangeante, c'est a moi de l'en sortir par tout les moyen .. Enfin, de NOUS en sortir. Oui ... je suis trop réservée pour dire non, même lorsque je sais que Miyu vas faire une bêtise, je ne peu que me laisser docilement entrainer sans broncher dans son délire, mais que serais la vie sans un peu de piment ?

Justement, là voila qui descend. Je lui adresse un beaux sourire pour l’accueillir. Le repas tourna comme une bonne partie des repas pris dans cette sale, alors que moi je mange docilement et avec le sourire l'infecte mixture préparer visiblement pour nous empoisonner, ma jumelle adorée envois le bol s’écraser a l'autre bout de la table. c'est étrange mais son comportement d'enfant pourris gâté me fais sourire, elle est ma sœur après tout, je l'aime comme elle est, et puis elle donne un peu de mouvement a ma vie un peu longue et monotone, comme je lui apporte le minimum de retenu et de bon sens qu'il faut.

Histoire :

Elle as finie par sortir, évidement, impulsive, passionnée. Père n’eus que le temps de lui tendre une boulette de riz histoire de s'assurer qu'elle ai quelque chose pour se remplir l'estomac et il la laissa partir sans un mots, simplement, la reine de la famille. Mon patriarche tourna son regard vers moi et je compris immédiatement qu'il voulais que je nettoie, je n'était bonne qu'a ça pour lui, assumer le rôle de ménagère a la place de mère, mère dont je n'avais jamais eu l'honneur de voir le visage.

père se leva et partis a la suite de Miyu alors que je me mis a la tâche, sans vraiment la moindre haine ou aversion a être traitée en boniche. C'était mon rôle et si cela pouvait être utile a la famille Yuki, alors je le faisait avec plaisir. Une fois tout remis en ordre, je repartis dans la chambre chercher mon Wakizashi puis rejoindre l'arrière cour ou mon père et ma sœur s’entrainaient. En effet, je devais toujours être non loin, a disposition. J'arriva dans la dite cour et me mise dans mon coin habituel, a savoir a genou sur le palier et entrepris l'entretien de ma lame. Posséder une lame était une tradition dans le clan Yuki, une obligation, un devoir. c'était d’ailleurs une tradition dans nombre de famille noble de Kiri, mais moi je prenais un soin tout particulier de ma lame.

Je démonta doucement la lame et la pausa sur le côté le temps d’étudier la Tsuka (poignée) pour voir si elle était abimé. Le ito (tressage) était un peu desserrer et je s’empressa de régler le problème avent de reposer délicatement la tsuka non loin de la lame pour la prendre délicatement entre mes doigts dans un ballet de mouvement ritualisé au millimètre. Je commença a la nettoyer en retirant l'huile usager grâce a l'uchiko et un chiffon propre puis passa une nouvelle couche d'huile dessus. je remonta le tout tranquillement et étudia de nouveaux la lame. Pas une trace ou une saleté ne vain troubler la luisance de cette lame forgée par un des meilleur armurier de Kiri, une magnifique Yahazu hamon comme seul les maitres artisan du village de la brume savent en faire.

Je rengaina ma lame et observa ma sœur d’acharnée sur notre père ... je lisais la violence de ses émotions dans sa gestuelle. Elle n'était pas galvanisée, non, elle était en colère, troublée, moi aussi du coup, je ne l'avais que rarement vue comme cela et je ne m'était jamais vraiment posée la question de savoir pourquoi, mais je connaissait bien ma moitié, si un jours elle en ressentirait le besoin, elle viendrait d'elle même m'en parler. Ma jumelle me lança un regard froid, lourd, si lourd. c'était sur, quelque chose se passait dans la tête de Miyu, ma sœur avait quelque chose sur le cœur, mais je ne tenait pas rigueur de ce genre de regard, je ne tenait d’ailleurs jamais rigueur de rien, tout glissait sur moi tell de l'eau lorsqu'il s’agissait de ma copie. Celle-ci s'approcha d’ailleurs de moi en mangeant sa boulette de riz et s’accroupit devant moi.


Tu fais quoi ?...

Je leva les yeux vers elle et lui lança un sourire radieux avent de répondre des plus simplement.

Je viens de finir de Nettoyer mon Sabre, veux tu que je m'occupe du tien ?

Je demandais cela très naturellement. Un sabre et un objet des plus personnel, normalement totalement interdit que quiconque d'autre que son propriétaire pose la main dessus, mais Miyu et moi étions vraiment des personnes si différentes ? Pour moi non, elle était une partie de moi tout comme j'étais une partie d'elle.

Tu te souvient du jours ou nous avons reçu nos Sabres ? ... ça remonte si loin .. aussi loin que ma mémoire remonte peu être même ...

Pourquoi lui ais-je poser cette question ? Parce que je suis nostalgique au fond, nostalgique de cette époque ou nous étions toutes deux sur un pied d’égalité au seins de la famille...

Miyu me tendis son sabre en guise de réponse. C'était tout elle ça, agir plutôt que de parler. Je saisis délicatement la lame de ma sœur, tout aussi sœur que ma propre lame, je commença a effectué les même rituelles que sur la mienne avec celle de Miyu. La sienne avais plutôt souffère, j’entrepris alors de la réaffuté tout en écoutant les paroles de ma jumelle.


Si je m'en souviens... Non, mais c'est pas comme-ci je perdais du temps à penser à ce genre de chose...
Froide et tranchante comme la glace, mais on ne pouvais pas cacher ses sentiments bien longtemps a quelqu'un qui nous connais si bien que sa propre sœur. Je lâcha un sourir amuser a la lame, a défaut de pouvoir la quitter des yeux et l'offrir a Miyu, ça aurais été dommage que je me coupe non ? J'étudia de nouveaux la lame et nota satisfaite qu'elle allais beaucoup mieux, j'avais toujours été très habille pour ce genre de chose. Je la re huila et la rendit a ma moitié après avoir resserrer le Ito du tsuka, on voyais bien que ce sabre servait beaucoup.

Pourquoi tu me demandes ça ? Tu t'en rappelles toi...
Me lança t'elle sur un ton a peine plus aimable.

Oui, bien évidement que je m'en rappelle, ce jours si heureux qui avait quasiment tourner au drame, ce jours ou nous avions reçu nos sabres respectifs et ou tout avais changer. Je me souvient avoir vue le visage de mon père poser un ultime sourire sur moi avent de s'affermir pour de mon sur mon cas et de donner l'instruction qui m'avais couté son affection et bien plus encore. Il avais confronté les deux sœur innocentes et naïves que nous étions ...

T'en veux ?... Moi je te propose plutôt de te souvenir de nos jeux d'enfances !

Elle me tendis sa boulette de riz et je refusa poliment je me releva a sa hauteur, égalité parfaite de stature, tel son reflet dans un miroir je me tenais face a elle, la dévisageant d'un regard doux et serin qui me caractérisait tant.
Nos Jeux d'enfance .. ils avaient commencer ce jours la, la première fois ou père m'avais pousser a me battre contre ma sœur, au premier sang. Ce jours là je fût terrifier, je n'avais pas compris, j'avais même protestée un court moment avent de me retrouvée pour la première fois écrasée par la prestance de père. J'avais donc attaquée, je m'était battue, sans cœur ni envie, révulsée par le fais de porté des coup a ma moitié. Cela, mon père l'avait vue, il avait vue mon manque de hargne, mon dégout total pour la violence, mon incapacité a porté atteinte a la sente de ma sœur en risquant de la blesser. Je n'avais alors pas été assez prudente, la lame de ma jumelle passa ma garde et mon bras s'était retrouvé marquée d'une profonde entaille sanglante tachant mon Kimono blanc. C'était notre anniversaire, un jours de joie et de rire .... la première fois que je vis mon sang, la première fois que les larmes inondèrent mon visage enjoué.

Est ce que ma sœur avait comprise le mal que ces "jeu" me fessaient a l’époque ? Sans doute pas, nous étions si jeune ... et depuis ? l'a t'elle comprise ? Peu être, peu être pas.


Tu parles bien du jour où les choses ont changées ? N'est-ce pas ?


Oui, ce jours même ...


Elle me tournait le dos, cette attitude sérieuse, peu être l'avais t'elle comprise finalement. Cela me faisait plus de mal qu'autre chose de voir ma sœur si .. différente, par ma faute. Moi aussi je comprenais que tout ceci puisse la travailler. Il fallait qu'elle se vide l’esprit, qu'elle se change les idée. J'avança d'un pas vers elle et pausa délicatement ma main sur son épaule en lui offrant un magnifique sourire.

Veux tu jouer avec moi nee-sama ?


Je pausa ma main sur le Tsuka de mon Wakizashi a ma ceinture comme pour affirmer a quel jeu je lui proposait de jouer, même si je savais qu'elle le comprenais parfaitement. Cette fois-ci cependant il y avais une légère différence, je n'était pas malheureuse a l'idée d'affrontée Miyu, si je le faisait c'était pour lui faire du bien et parce que le combat reste au fond une forme de communication des plus complète. J'avais toujours put lire dans le cœur de ma jumelle en croisant le fer avec elle, cette passe d'arme me permettrais peu être d'aller plus loin dans ses penser, ses traquas et comprendre comment elle avais vécu ces événements passé.

Miyu ne refusa pas, bien entendu qu'elle ne pouvais le refuser, se battre était malgré elle la seule façon qu'elle avais de communiquer, même avec moi. Cela lui faisait tellement plaisir. le combat s'engagea entre nous en un reflet parfait, deux jeunes fille si proches l'une de l'autre que aucune des deux ne pouvais prendre l'ascendant. Nous nous battions, nous échangions, unies dans cette discutions muette ou seul le bruit de l'acier résonnait dans la cours du domaine, mais sans même une parole, j'entendais ma jumelle hurlée son désespoirs et son dégout d'être ce qu'elle était et c'est précisément pour cela que j'étais moi ce que j'étais. Une sœur aussi douce, proche, attentionnée envers elle et un soutien indéfectible qu'elle qu'en sois le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin 1
Admin
avatar

Points d'activité : 415
Messages : 252

Traditionnel 1
MessageSujet: Re: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    Mer 29 Mai - 6:11

Personnage très intéressant, et à l'image de son clan, glaciale. Smile
Il y a trois branches différentes du clan Yuki (Chi, Umi, Sora), dont deux n'ont pas de Couple Dirigeant (Umi et Sora). De laquelle tu voudrais faire partie ? Est-ce que tu voudrais que ton père occupe une place de choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.1fr1.net
Fubuki Yuki
Ninja - Chunin
avatar
Membre du clan Yuki
Points d'activité : 24
Messages : 21


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2300
MessageSujet: Re: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    Mer 29 Mai - 6:15

Yep, si possible la branche Umi. Pour mon père appelez le .... comme vous voulez, j'ai aucune idée de nom XD ( la mère quant a elle, est décédée en donnant naissance au jumelles)
Sinon je voudrais bien mettre Miyu jouable en perso. prédef. :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin 1
Admin
avatar

Points d'activité : 415
Messages : 252

Traditionnel 1
MessageSujet: Re: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    Mer 29 Mai - 6:25

Bon, va pour la branche Umi, mais j'aimerais bien avoir un nom et une image si possible du père et de la mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.1fr1.net
Fubuki Yuki
Ninja - Chunin
avatar
Membre du clan Yuki
Points d'activité : 24
Messages : 21


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2300
MessageSujet: Re: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    Mer 29 Mai - 8:26

Pour la mère disons " Tatsuki " et le père " Yukimaru "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin 1
Admin
avatar

Points d'activité : 415
Messages : 252

Traditionnel 1
MessageSujet: Re: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    Mer 29 Mai - 10:11

Bon, tout est validé, tu peux aller faire ta fiche. Et tu connais le reste de la démarche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.1fr1.net
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fubuki Yuki, un petit flocon de neige    

Revenir en haut Aller en bas
 

Fubuki Yuki, un petit flocon de neige

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cristal de Neige
» Retrouvaille inattendues [PV : Petit cygne et Petit Flocon]
» Petit Hiver - La neige est bien plus dangereuse que tu ne le crois..
» Liens de Chioné, le flocon de neige
» Première sortie de patit matin ( Flocon de cendre moi et Petit matin )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Inscriptions :: Fiches :: Fiches Validées-