AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fallen Swallow
Vagabond - Expert
avatar

Points d'activité : 23
Messages : 28


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 0
MessageSujet: |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]   Mer 7 Sep - 4:24


  • -= Vous en tant que personne =-
    Nom : Karine
    Âge : 19 ans
    Je suis : ce que je suis.
    Centres d'intérêts : Ordinateur, photoshop, dessin, mangas, guitare, rôle play et mon bébé (tablette graphique)
    Niveau RP : Correct (Ex Yuna)

  • -= Vous en tant que personnage =-
    Prénom : Swallow (Mais son vrai prénom est Aphraël. La jeune femme l'utilise uniquement lorsqu'elle est avec des amis intimes)
    Nom : Fallen
    Âge : 19 ans
    Village, Voie et Grade souhaité : Nomade pour l'instant

    Description physique :Alors 1m64, un poids dans la moyenne, des yeux bizarres (vert à gauche, bleu à droite), des cheveux longs, très long, d'une couleur peu commune, mauve. Aucun tatouage ni piercing. Elle s'habille très différemment selon les occupations de la semaine. Si jamais elle doit voir un bureaucrate, elle se mettra une cravate, des souliers, un pantalon noire avec une chemise blanche. Si jamais elle doit faire la danseuse elle prendra son voile blanc et des vêtements en toile, des fois c'est jupe et chemisier. Et quand elle part à l'aventure elle met une cape avec un capuchon en tissu et s'arme d'un bâton de bois (vous verrez dans un futur récit comment elle l'obtiendra). Des bottes ou des sandales, des gantelets et une sorte d'écharpe avec pleins de boucles d'or. Un bracelet d'or sur sa main droite, un collier et son pendentif qu'elle garde sur elle même pour dormir et se laver. Fallen n'a pas pour ordre de donner son tour de poitrine. Elle porte des boucles d'oreille en anneau. Ses lèvres sont fines et délicates. Une peau très douce et laisse un peu pousser ses ongles. Se goinfre n'importe comment.

    Description mentale : Assez joviale et déglinguée sur les bords, Fallen (oui on l'appelle par son nom) sourit souvent et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle a une grande gueule et un caractère de me*de. Cependant une fille assez cool qui garde la tête sur les épaules lorsqu'elle sait qu'il faut être sérieuse. Pas mal tête en l'air, celle ci est obligée de noter à chaque fois les choses importantes qu'elle doit faire dans la journée. Il n'y a jamais de routine avec Fallen. Par contre, il y a certain jours où personne ne la comprend. Ou bien des fois elle peut être comme un mur. Déteste les reproches et se met très vite en colère. Bref... Une fille. Gentille/Méchante, tout dépend des circonstances. Par contre, quand elle ne comprend pas, faut vraiment répéter les choses (et ça en fait rager plus d'un). Est têtue, casse bonbon, vit dans un autre monde, enfantine. Aimant dire les choses comme il se doit et comme elle pense. Quand elle travaille, la demoiselle tente du mieux qu'elle peut pour le faire bien. Paraît un peu vulgaire par moment et à une voix qui porte mais agréable à entendre.

    Histoire : [hrp: Alors je précise que j'écris un RP d'intro à la première personne mais que par la suite, ce sera à la troisième.]

    L'histoire, bien au delà des contrées que la plupart connaisse, vivait des êtres d'une pureté sans pareil. Des gens capables de faire uniquement le bien. Aucun scrupule, aucun mensonge, tous à s'aider et à festoyer. Il y a de cela plus de 200 ans que ces gens vivaient en petite communauté et prenait du plaisir à partager leur savoir et leurs histoires. Des êtres qui vivaient en harmonie. Se donnant la main lorsque l'un tombait, se chargeant d'éduquer les plus jeunes en leur enseignant l'histoire du monde dans lequel ils vivaient sans pour autant y être vraiment. Ces gens étaient dans des montagnes. Dans les histoires, on disait même qu'il existait des petits hommes. Ils raffolaient de ce que vous appelez la bière et avait de la barbe et creusaient dans les montagnes en créant un village souterrain. C'est une légende. Personne jusqu'à ce jour n'a encore prouvé l'existence de ces petits hommes et de ce village. Paraît il qu'il aurait été taillé dans du cristal par endroit et dans une pierre très spécial. De même que la vie y serait beaucoup plus agréable. Bref, ces gens dans ces montagnes n'étaient pas à craindre mais ceux qui vivaient dans les prairies, les campagnes, les grandes villes n'avaient jamais entendu parler de ces personnes. Enfin personne … Moi j'en fais partie. Mais attendez que je finisse de vous raconter l'histoire en question. Donc il y a 200 ans, chaque semaine il y avait une grande cérémonie qui se déroulait. Une grande prêtresse gardait un temple sacré et y priait tout le temps. Une divinité qui les protégeait, une certaine Syrlia si je me souviens bien. C'est la Déesse de la nature et de la pureté. Cette prêtresse avait des gardiens qui encerclaient chaque porte du temple. C'était haut dans les montagnes et la prêtresse était une belle demoiselle aux cheveux d'ébène, aux regards bleus indigo avec un visage angélique. Sa beauté résidait dans ses prières. Elle gardait sur elle une sorte de pendentif qui entourait sa tête avec un beau cristal vert émeraude. C'était une des puissances du pouvoir de la divinité qui lui avait été conféré. C'est pour cela qu'elle priait tous les jours, pour la protection de son peuple et pour ce joyau dont elle remerciait maintes et maintes fois la déesse. Cette époque prospérait. Malgré leur petit nombre, ces gens bien amicaux restaient toujours en retrait du « vrai monde » si l'on peut dire ainsi. Les maisons étaient en pierre, en mousse et beaucoup de bois. Il y avait une forêt non loin des montagnes et le peuple y descendait pour chasser et prendre les matières premières tout en remerciant mère nature et Syrlia de leur offrir ces repas et ces abris. Pendant quelques années, c'était vraiment le bonheur. Tout se passait normalement. Jusqu'au jour où quelqu'un qui venait du « vrai monde » voulut escalader les montagnes et découvrit alors le temple. Celui ci vêtu d'une tunique souple et encapuchonné dans un manteau de campagne, était armé d'une sarbacane et envoya des sortes de flèches tranquillisantes pour endormir les gardiens. Il rentra alors dans une des pièces, un long couloir puis il vit dans une grande salle, entourés de grands piliers à chaque coins, au milieu une sorte de fontaine avec la prêtresse dans un cercle avec de drôles d'inscriptions bizarres. Il rentra et s'arrêta net quand ses bruits de pas résonnèrent sur les dalles. La prêtresse s'était retournée et regarda l'homme avec stupeur et angoisse. Elle ne pouvait quitter cet endroit. S'armant de sa dague, prit son courage à deux mains pour se mesurer à celui qui osait pénétrer ces murs. Alors un combat commença. L'homme faisait des moulinets avec sa sarbacane qui déviait tous les coups de la prêtresse jusqu'à ce qu'il lui retire la dague des mains. Elle tomba au sol, il la rattrapa et la regarda droit dans les yeux. Un long moment et lui effleura le visage. « La voix de la sagesse se lit dans votre regard. Vous êtes une bien belle créature madame. Votre tunique blanche est magnifique, vos gestes gracieux. Mais vos compétences au combat sont médiocres. » Elle répondit sèchement que son peuple n'était pas fait pour le combat car ici, tout prospérait. La vie, le peuple, la nourriture... La prêtresse demanda à voir le visage de celui ci. L'homme fit ce qu'elle demanda. Il avait les cheveux mi long et brun, des yeux verts, un visage endurcit mais encore enfantin. « Qui êtes vous ? » demanda t-elle. « Je suis venu sur cette montagne pour y découvrir des paysages. J'ai découvert ce temple par hasard et cela à attiser ma curiosité. Le seul paysage que je n'avais encore jamais découvert, fut votre visage. ». Les gardes s'étaient réveillés et accoururent vers la prêtresse, encerclant l'homme. « Halte ! Attendez un instant. » Elle s'approcha, le regarda dans les yeux fixement et lui dit « Vous venez de découvrir un territoire inconnu jusqu'à ce jour. Il est dit dans les manuscrits ceci. Dans un chant sacré, Ô toi qui ose t'aventurer, le pas que tu viens de poser, sera le dernier. En d'autre terme votre vie n'appartient plus au monde dans lequel vous vivez. Mais, je ne pourrai vous tuez. Nous n'avons jamais eu à faire cela et il n'est pas écrit que nous devrions le faire. Simplement, rester avec nous. Vous seriez un danger si vous retourniez chez vous. Si vous en parlez à tout va, notre existence serait ... ». Il hocha la tête et accepta. C'est alors qu'il habita dans la petite ville dans les montagnes. Il allait voir la prêtresse tous les jours et durant ces moments de détente (même si elle priait beaucoup) ils finirent par être très proche. Plus tard, ils ont pu avoir une fille. Seulement, ceux du « vrai monde » recherchait cet homme qui se dénommait Satyr et arrivèrent jusqu'au village dans les montagnes. Ils se cachaient et regardaient tout ces gens. Biens vêtus, assez riche semblait il... Ce qui intéressait beaucoup ces sortes de pilleurs. Ils repartirent pour alerter leurs compagnons. S'armèrent et revinrent pour massacrer, piller sans relâche et mettre le feu. Du haut du temple, Satyr et la prêtresse ne pouvaient rien faire. Deux gardes étaient restés près d'eux pour les aider à s'enfuir. S'engouffrant dans les montagnes par des petits chemins et des rochers. Laissant derrière eux le temple et le village avec tristesse et regret. Mais le joyau était toujours en possession de la prêtresse. Ils finirent par s'installer en pleine campagne dans le vrai monde et devait être avec des habits plus démodé que ceux du village des montagnes. Ainsi ils vivaient comme ceux d'en bas. Et ce fut la même de génération en génération. Le pendentif était donné à la fille qui était la protectrice et la gardienne du temple. C'était un rite. Même si ils ne vivaient plus là bas. Un jour le père a raconté que, ceux ci pourraient peut être refonder cette ville mais qu'il y avait peu d'espoir. Ou bien juste de retrouver ce temple. Et peut être un jour, pourquoi pas, découvrir cette ville souterraine. Tout ce que la première prêtresse d'avant disait, c'était que là où ils étaient, la violence et l'injure n'existaient pas. Et qu'ici, en bas, si on ne savait pas être mal, on ne pouvait pas vivre. Mentir, injurier, parfois frapper. Satyr était un brave homme. Même si ils avaient beaucoup plus de mal à vivre, ils s'en sortaient.

    - Ouah quelle histoire Fallen !
    - Bouah, c'est un simple conte mes loulous Ah Ah Ah Ah !
    - On reviendra te voir pour un autre récit. A plus.
    - Ah ces petits garnements...Je les aime bien. Bon, faut que j'aille acheter du pain.

    Et maintenant bah … Ah, j'ai raconté l'histoire aux enfants. Enfin bon, je pense que vous pouvez comprendre dans quel état je me situe. Donc là je suis dans une petite ville en pierre polie, blanche, assez jolie qui respecte la nature. Ils ont laissés des arbres et ont disposés des fleurs dans chacune des rues de la cité. Je suis dans la cité d'Arania. On va dire que depuis deux cent ans, le monde a évolué. Donc je me présente, Fallen Swallow. Je vis seule. Mes parents sont toujours vivant mais dans un village un peu plus loin au nord. Là je m'apprête à chercher...du pain. Faut bien que je me nourrisse ! Donc oui, je racontais une histoire aux deux enfants qui viennent me voir tous les jours. On va dire que j'fais des petits spectacles dans la rue de temps à autres. Cette histoire semblerait être créer de toutes pièces. Bah, on va dire que ça se rapprocherait de la réalité dans lequel je suis car j'ai un pendentif sur ma tête qui ressemble étrangement à celui du livre que j'ai dans ma bibliothèque que mon père m'a refilé. Si ça se trouve, je suis bien la nouvelle prêtresse oh oh oh... Bon faut que j'arrête. Fallen tu penses trop. Rhaaa... et voilà que je parle à moi même. Boarf, c'pas si différent que d'habitude. Je vis dans la rue là, sur ma droite, avec les pots de fleurs et le tapis marron devant. Oui et alors ! Les tapis c'est fait pour que vous essuyez vos pieds devant ma porte car j'ai pas envie de nettoyer tout le temps derrière vous. Bon allez, je continue mon chemin … Elle est où déjà la boulangerie ? (Fallen vit ici depuis quelques jours seulement.)

    Donc ça, c'est le début de ma nouvelle vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Fallen-swallow.deviantart.com
Fallen Swallow
Vagabond - Expert
avatar

Points d'activité : 23
Messages : 28


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 0
MessageSujet: Re: |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]   Mer 7 Sep - 4:27

Pour comprendre un petit peu mieux, voici la suite à la troisième personne.


    Aphraël était dans une de ces cités d'un monde shinobi, peu peuplé et presque invisible sur les cartes. Il se situe dans des terres fort lointaines et entourées de vaste prairie. Notre jeune amie avait donc pris ses marques dans cet endroit assez sobre mais très bien accueillant. Les nouveaux arrivants étaient les bienvenues et tout le monde participait pour festoyer chaque soirs. Aujourd'hui, Fallen s'était tout simplement mise à faire ses courses et était rentrée chez elle pour pouvoir dessiner et établir des histoires qu'elle écrivait sur du parchemin. Des histoires où elle racontait des épopées et autres contes pour enfant comme pour adulte. De même qu'elle s'imaginait la musique dans sa tête lors des combats ou bien des promenades des aventuriers. Un jour, elle même se demandait si elle pourrait devenir une aventurière, forte, courageuse, vaillante et fier dans ses techniques de combat. Mais elle n'avait point d'arme et seul son charisme et sa bienveillance étaient ses atouts majeurs. Mis à part qu'elle participait aux activités en ville et pour dépanner certaines gens afin de subvenir à son loyer. Pas très cher. En parlant de ça, sa petite maisonnette était de pierre, un tapis marron au sol, des meubles en bois de chêne, quelques cierges disposés ça et là, une bibliothèque avec une table ronde et des chaises fait de la même matière. Des parchemins étaient disposés un peu partout. Dans cette pièce qui était le séjour, une grande fenêtre donnait sur l'extérieur. La porte d'entrée en bois était massive. Une autre pièce était la salle d'eau. Inutile de donner des détails; il y avait des toilettes, une baignoire, le minimum adéquat. Et enfin, après un petit couloir, une chambre avec un lit une place, des couvertures propres et douces, un bureau où la dame écrivait avec l'aide de sa plume et de son encrier les histoires contées. Se tenant devant son atelier, elle écrivait. On entendait le grattement de la plume sur le vieux parchemin. Un tonneau de bois contenait encore tout plein de parchemins vierge. Un petit morceau de pain à côté, grignotant au fur et à mesure lorsqu'elle avait une panne d'inspiration. Mais elle fut surprise lorsque quelqu'un toqua à la porte.
    - Aphraël ! C'est moi Sirdas.
    La dame abandonna son élan d'écriture et alla ouvrir la porte. L'invitant à entrer, il ne se fit pas prier, essuya ses pieds et posa sa longue tunique de laine sur une des chaises. Sirdas est un jeune homme d'une vingtaine d'année, les cheveux cendrés et des yeux vert. Il était un peu plus grand qu'elle et avait une petite barbichette au menton. Il jouait beaucoup de la flûte et ai devenu l'ami de Fallen. C'est un garçon fin mais très dégourdi, étant toujours dynamique et au courant de tout ce qu'il se passe dans la cité d'Arania. Bref, celui ci se retourna et s'empressa de parler mais elle l'interrompit d'abord.
    - Ça fait la 100ème fois et je te le répète encore, cesse donc de m'appeler Aphraël. Je t'ai dit que c'était uniquement dans les moments urgent.
    - Oui je sais bien Aphra...Fallen. Mais ce soir, il y a un grand bal et...
    - Attends, tu interromps mon travail...
    - Oui mais c'est important tu vois …
    - Alors que toi tu penses à t'amuser et ….
    - Mais attend et écoute moi !
    - Uhm … (sceptique)
    - Je vais te décrire en détail. Ce soir donc, il y a un grand bal mais aussi une grande fête. Ce n'est pas comme tous les soirs, non. Ce soir, c'est tout simplement le moment où certaines personnes ont été sélectionnés pour faire du théâtre par exemple, beaucoup de marchands d'armes et d'armures, il y a plusieurs caravanes qui sont venus cet après midi et ont demandés au chef du village si ils pouvaient venir faire du commerce ce soir. Alors il a accepté. Et bien entendu, les conteurs sont autorisés. Ils auront droit à raconter leurs histoires après le théâtre. Et je me demandais si... vu que tu es la seule à conter des histoires dans la ville, si ça t'intéresserait.
    Des yeux ronds comme des noisettes et brillant, la jeune femme était toute heureuse. Elle allait enfin pouvoir conter ses histoires à un public.
    - Bien sur que j'accepte ! Et ce serait vers quelle heure ?
    - 22h... Et aussi je voulais te demander si avant cette heure, tu aimerais faire un tour avec moi au marché et … Si tu accepterais d'être ma cavalière pour le bal ?
    - Euh … (rougit) D'accord ça me va. Bon, il faut que je trouve une histoire dans mes archives qui ferait un tabac. Mais laquelle choisir ?
    - Tu veux que je t'aide ?
    Fallen acquiesça et ils se mirent tout deux à chercher dans les vieux rouleaux, une histoire héroïque et époustouflante. Ils mirent moins d'une heure pour trouver ce parchemin. La dame voulait continuer à écrire son récit alors Sirdas la laissa et repartit chez lui, tranquillement. Les heures passèrent, l'inspiration venait. Mais déjà qu'il était 19h et la dame n'avait toujours pas pris de belles affaires pour ce soir. Alors en un bond, elle se précipita vers sa buanderie qui se trouvait dans le fond de sa chambre et chercha quelque chose qui pourrait être adéquat et quelques accessoires. Son bonheur fut alors un chemisier blanc nacré avec une jupe bleu à bretelle qu'elle laissait tomber sur les côtés de ses hanches, une sorte de diadème avec le joyau vert qui ne quittait pratiquement jamais sa tête, des bottines et des gantelets bleus nuit avec un pourpoint brun ainsi qu'un foulard avec des anneaux dorés qui faisait un son harmonieux. Se pouponnant un peu devant sa glace, Fallen prit soin de bien brosser ses cheveux quand quelqu'un toqua à la porte. Sachant de qui il s'agissait, ne s'attardant pas d'avantage devant le miroir, elle finit par faire volte face avec le jeune homme. Il avait un pantalon noir et large, un peu troué par endroit, un tissu blanc recouvrait son torse et une cape noire par dessus. Refermant la porte, ils finirent par faire la petite balade en passant par quelques rues avant de rentrer dans la grande allée. De la musique médiéval était jouée, des marchands ambulants, des danses, de la bière...C'était un univers que beaucoup appréciait. Sirdas lui prit la main et l'emmena devant le marchand d'arme et regardèrent chacun avec minutie ce qui leur semblait le plus convenable pour eux.
    Et bien les amis, bonsoir, désirez vous quelque chose ? Dit le marchant avec un grand sourire aux lèvres.
    - Et bien, à quels prix vendez vous vos armes ? Demanda Sirdas.
    - Oh vous savez, j'ai de tout type. Allant au delà de la mer de Kiri allant dans les grands déserts de Suna, quelques marchands ambulants sur les rues. Du troc. Donc ça varie.
    - Ce bâton m'intéresse monseigneur, rétorqua la jeune femme.
    - Alors celui ci est en bois d'ébène, il a été taillé dans ce bois avec la plus grande minutie et sa forme en est unique. Je la vends … 50 pièces d'or.
    - Ah cher … Je dis 30 !
    - Oh la dame a le sens de marchander. Mais ça ne marchera pas. Uhm … 45.
    - 40 et un rouleau de parchemin contenant des récitations cantiques.
    Intéressant … L'avez vous sur vous ?
    - Si je vous le propose.
    - Alors marché conclu ! Voilà votre bâton mademoiselle. Faites en bon usage.
    - Voilà vos 40 pièces d'or et le parchemin.
    - Et vous messire, que désirez vous ?
    - Oh que nenni. Je regardais simplement.
    - Très bien. Dans ce cas, bonne soirée.
    S'étant éloigné du stand, Sirdas se rapprocha de l'oreille de Fallen et lui demanda si ce parchemin avait une grande valeur. Elle explosa de rire.
    - Non mais en fait c'est tout bonnement une histoire que j'avais écrite à la va vite avec une écriture et des dessins bizarres. Il n'y a vu que du feu. Mais lorsqu'il le lira, il verra qu'il s'est fait avoir. J'ai gagné 10 pièces d'or !
    Il fut surpris et à la fois amusé de voir que sa bonne amie avait un certain goût en matière de marchandage. A croire qu'il faut se méfier des femmes lorsqu'elle veulent quelque chose. Puis au fur et à mesure que le temps passait, ils chantaient, buvaient, se racontaient des blagues et riaient aux éclats. De bons moments qu'ils passèrent. Ils assistèrent à la pièce de théâtre et ce fut au tour d'Aphraël de conter les fameuses histoires. Elle demanda à Sirdas si il voulait bien jouer un morceau de flûte comme fond. Vu qu'ils étaient souvent ensemble et qu'ils avaient choisit l'histoire, il n'y aurait aucun soucis. Alors ils s'installèrent et la dame commença avec son récit par « A la nuit des temps, vivait un homme sans scrupule et avare qui menaçait son royaume ... » Sirdas enchainait avec une musique. Parfois, la dame utilisait son bâton comme support ou bien pour montrer ce à quoi certaines techniques pouvaient ressembler. Les gens qui écoutèrent étaient comme absorbés par les paroles de la jeune femme et de la musique entrainante de celui ci. A la fin, tous applaudirent et criait des « Bravo ! Belle histoire ! ». S'inclinant, ils redescendirent et allèrent en direction du bal. Il avait déjà commencer mais ce n'était point grave. Se mettant en piste, il la faisait tourner sur elle même, des petits mouvements de bras et de jambes, une danse synchronisée. Après quelques danses, ils prirent une dernière chope de bière et s'assirent dans un coin, sur un banc, près d'une fontaine. Ils riaient comme des enfants. Il lui offra un bracelet dont elle disait qu'elle le garderait toute sa vie.
    - Aaah... Quelle soirée ! S'exprima Fallen.
    - Je dirais même, mémorable. Au fait Aphraël, je tenais à te dire …
    - Je t'ai dit 100 fois...
    Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'elle fut prise au dépourvu et qu'une sensation bizarre la bouleversa. Ses lèvres contre celle de Sirdas. Ne sachant que faire, elle préféra fermer les yeux et continuer ce silence avec cette douce chaleur. Il la prit dans ses bras et lui caressa les cheveux. Seulement, ce fut de courtes durée. Des cris se firent entendre dans la grande allée. Ils allèrent voir, se cachant dans un coin de rue et virent le feu, des hommes encapuchonné vêtus tous d'une tunique pourpre massacrait des hommes et des femmes avec des … sorts ? Il y avait une drôle de sensation, utilisant chacun un type particulier de magie semblerait il. Certains le vent, d'autres le feu, l'eau … Une organisation ? Sirdas avait l'air effrayé, Fallen l'était tout autant. Ils ne savaient pas qui étaient ces ravisseurs et ce qu'ils faisaient ici. Un des deux les remarqua et commença à s'avancer. Nos deux protagonistes se mirent à reculer, puis à courir. Ils entendaient le claquement des bruits de pas sur le sol de pierre. Où qu'ils aillent, ils ne seraient pas en sécurité dans le village. Sirdas allait chercher des chevaux dans l'écurie, Fallen attendait derrière la porte de l'établie surveillant. Mais l'un de ces « mages » arriva avec un autre de ces confrères.
    - Vite ! Dépêche toi !
    Il ramena les chevaux et chacun monta en selle rapidement et sortit de l'écurie au galop. Ces « mages » furent surpris et entamèrent des mouvements des mains et lancèrent ces fameux sorts. Fallen et Sirdas tentaient tant bien que mal à les esquiver mais Sirdas fut toucher par une boule de feu dans le dos et faillit le faire tomber. Mais sa bien aimée le rattrapa avec l'aide de ces rênes. Ils galopèrent jusqu'à la porte et continuèrent en ligne droit sur le chemin. La ville prenait feu, des cris d'agonie. Une seule partie de la ville seulement semblait être sous ces flammes virulentes. Nos deux jeunes gens ne se retournèrent pas. S'arrêtant à quelques milles, Fallen regarda la blessure et fut estomaqué. La boule de feu lui avait brûler une grande partie majeur du dos et saignait abondamment. Des larmes coulèrent sur ses joues, ne sachant trop quoi faire. Ils essayaient de trouver de l'aide mais dans ces contrées, peu de personne habitait ici. Près d'un lac, une petite maison en bois, elle frappa à la porte et une grand mère arriva, en chemise de nuit et fronça les sourcils.
    - Madame, je vous en prie, aidez le !
    Elle n'eut pas besoin de demander ce qu'il y avait, le tissue ensanglanté de Sirdas voulait tout dire. La vieille dame l'examina. Il avait de la fièvre, sa respiration rapide. Fallen n'arrivait pas à dormir de la nuit et restait au chevet du blessé. Il était crispé et fit à son amour ceci; « Si je devais mourir, sache que je serai toujours avec toi. Mais le plus important, que je ne t'ai pas encore dit … Je t'aime Aphraël ». Celle ci lui caressa la joue, l'embrassa et lui murmurait qu'il ne mourrait pas et qu'elle l'aimait aussi. Puis, elle finit par s'assoupir. Le lendemain, rouvrant les yeux, le corps de Sirdas était froid, aucun son, aucun bruit. Lui tenant le visage, la jeune femme versait des larmes et lui demandait de sentir son coeur battre mais rien à faire. La blessure avait été trop profonde et mortelle pour le soigner. Il aurait fallut lui faire des soins peu de temps après avoir été touché.
    - Je venais tout juste … de découvrir ses sentiments …
    - …
    - Merci pour tout...ce que vous avez fait.
    - Je suis désolée.
    Elle ne dit aucun mot jusqu'à ce qu'elle enterre son amour près du lac avec la vieille dame qui récitait les louanges de la foi et de la paix de l'âme pour celui qui venait de périr. Aphraël ne voulait pas le laisser comme ça, dans la maison de cette dame et de lui donner un enterrement décent. Même si elle versait toutes les larmes de son corps. Elle le connaissait depuis des années, Sirdas. Fallen laissa le cheval de Sirdas à la vieille dame, la remercia et juste avant de partir, celle ci lui donna une besace ainsi que des provisions pour son voyage. Désormais, Fallen continua sa route, seule ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Fallen-swallow.deviantart.com
Admin 1
Admin
avatar

Points d'activité : 415
Messages : 252

Traditionnel 1
MessageSujet: Re: |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]   Mer 7 Sep - 19:41

Salut Yu' Smile

Roleplay toujours de très bonne qualité, histoire intéressante qui promet des aventures palpitantes, tu n'as donc rien a te reprocher et tu pourrais accéder a tout ce que tu désire.

J'ai juste quelques questions a te poser. Tu te dis Vagabond, Nomade, au moins pour l'instant. Compte-tu rentrer dans un village ? Une future organisation ? Ou souhaite-tu simplement te balader dans le monde shinobi comme tu le souhaite ? Ca me plairait et m'aiderait quand a la réalisation du forum pour avoir une idée de si il est possible de changer de voie ... Bref.

Je te mets Vagabond pour le moment. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.1fr1.net
Fallen Swallow
Vagabond - Expert
avatar

Points d'activité : 23
Messages : 28


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 0
MessageSujet: Re: |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]   Jeu 8 Sep - 5:25

Merci ! Bah je pense qu'elle va rester vagabonde un temps et pourquoi pas, rencontrer des personnes qui lui apprendront des techniques shinobis mais elle effectuera ses propres initiatives au combat si jamais j'en invente. Puis, elle ira dans une organisation. En fait, son évolution dépendra de qui ou quoi elle rencontrera lors de ses aventures. Mais à un certain moment, elle atterrira dans cette organisation, c'est inévitable. Donc elle pourrait très bien basculer selon les circonstances (gentille/machiavélique/Satyre/généreuse...)

Pour ces personnes, ce sera des joueurs rpistes ou bien des pnjs. Plutôt que d'effectuer moi même son comportement. Par exemple, Fallen rencontre une personne (pnj) et celle ci va faire en sorte de manipuler Aphraël. Qu'elle soit à sa botte pendant un temps et du coup, au fur et à mesure, celle ci serait sous son influence et deviendrait une grosse vicelarde à son tour. Tu vois le topo ? Ce serait plutôt amusant de changer l'histoire de son personnage par rapport aux autres. Vu que mon personnage sera très influençable dû à sa jeunesse d'âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Fallen-swallow.deviantart.com
Admin 1
Admin
avatar

Points d'activité : 415
Messages : 252

Traditionnel 1
MessageSujet: Re: |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]   Jeu 8 Sep - 9:55

D'accord, donc tu adopte une manière d'évoluer totalement libre en gros ? Tu es au courant qu'il y a des techniques pour les vagabonds seulement ? Logiquement, ils ne peuvent pas apprendre des techniques d'autres voies, mais après, il faut encore qu'on y réfléchisse. Peut-être par le biais de techniques inventées ... Je ne sais pas, on y réfléchira.

Je déplace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taisen-dynasties.1fr1.net
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: |- Fallen Swallow -| [VAGABOND]   

Revenir en haut Aller en bas
 

|- Fallen Swallow -| [VAGABOND]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PERHAPS F X CANICHE/GRIFFON 9 ANS (59) ASSO VAGABOND & CO
» [Officiel] Nicodemus, L'Eternel Vagabond.
» Fallen Galaxy
» Daren Abyssea [Vagabond]
» Zebron. [Vagabond et voleur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Inscriptions :: Fiches :: Fiches Validées-