AccueilPortail*FAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
 
Bienvenue sur Taisen Dynasties !
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Les Missions
Sam 10 Aoû - 14:22 par Admin 1

» La Voie du Vagabond
Sam 10 Aoû - 7:26 par Admin 1

» La Voie du Samouraï
Sam 10 Aoû - 7:12 par Admin 1

» La Voie du Ninja
Ven 9 Aoû - 11:59 par Admin 1

» IL EST CLASSE CE FORUM
Sam 3 Aoû - 23:04 par shikamarunura

» [Demeure de la Bunke] Intermezzo
Sam 6 Juil - 2:38 par Naoji Hyuuga

» Revelation
Jeu 27 Juin - 22:19 par PNJ

» [Mission] La tanière des loups (part.2)
Lun 24 Juin - 4:25 par Maître du Jeu

» "Amaterasu" (Été 2013)
Ven 21 Juin - 3:28 par PNJ

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Jeu 30 Avr - 23:00
naruto sasuke top 100
manga topsite
- Partenaires -




Partagez | 
 

 [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shigeru Hideaki
Samouraï - Hatamoto
avatar
Inspecteur de la Metsuke Lieutenant de la Metsuke
Points d'activité : 16
Messages : 10

Vague
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2000
MessageSujet: [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant   Dim 7 Avr - 0:54


"Au dessus de leurs têtes, des Corbeaux d'Ivoire."


Les vents marins caressaient les arbres et la terre. La brume se levait doucement, à l'approche d'une nuit sans lune. Pas un bruit, pas un mot. L'ambiance était pesante et dans l'air naît comme une excitation sans nom. Ils attendaient un instant que la nuit chute.
Le temple était à une dizaine de mètres en amont. Notre sous-nombre était évident. Une dizaine de "missionnaires" s'avançaient et jouaient à un jeu funeste. Un rituel païen, dans un temple shinto. Ils marchaient, alignés, chacun portaient une sorte d'encens en murmurant des prières sans noms. Tous vêtus de blanc. Un blanc morbide et synchronisé, comme si ils n'étaient qu'un. Unité, pour un dieu sans nom. Le temple n'était pas très grand, mais bien éclairé. Les torches avaient été allumées et deux brasiers gerbaient leurs flammes à l'entrée du temple. On ne le voyait pas très bien, mais on devinait au fond le grand Tanaka, un vieux barbu et chauve. C'était un ninja portant une armure, un samuraï sans lame et sans code. Un déserteur vêtu d'une foi sans nom.
Shigeru ne se posait pas trop de questions, bien que d'autres auraient aimé se prendre la tête sur le pourquoi du comment. Accroupi sur la branche d'un arbre en bois clair, il ne se posait qu'une question, qu'il adressa au traqueur près de lui.
    - On fait quoi, maintenant ?
Il se déléguait de la charge de l'opération. Travailler en équipe n'était pas son truc. Alors il préférait laisser ça à ceux qu'y s'y connaissaient, plutôt que de faire des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reikenichi
Ninja - Jonin
avatar
Traqueur de l'Uran
Points d'activité : 42
Messages : 31


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 5300
MessageSujet: Re: [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant   Dim 7 Avr - 4:10





« Aimer, c'est surtout mettre à mort son prochain. »
Reikenichi


Entre mes doigts se joue un théâtre de fils acrobate. Ils s'entichent les uns les autres, se croisent entre mes phalanges aux capuchons d'argent. Comme une araignée, une toile se tisse entre les branches d'un arbre. La lointaine lumière des torches se réfléchit sur la finesse des cordes à piano, câble de mise à mort par excellence. Le mec de l'Arche n'est qu'un exécutant. J'ai le contrôle. Mes gars sont en position. Triangle amoureux. Aimer, c'est surtout mettre à mort son prochain, aimer, c'est aussi porter en martyr son amour, oui aimer, c'est mettre sur la croix tout ce qu'on porte en idole.
Ma technique est réputée à l'Uran, réputée pour sa bipolarité, il ne tient qu'à moi pour qu'une mission soit explosive ou bien discrète. Je regarde la cérémonie, dans l'ombre, entre les branches nocturnes, exclamation païenne. Il y a tant d'uniformité, pareille à l'Uran. Je crois que l'unité est le contraire de Dieu, le contraire de la nature, c'est juste la création quelque peu subtile de l'homme...
Je fais un signe à mes hommes. Ils ont compris. Le savoir du camouflage, s’immiscer dans le cœur et attendre la crise. Mes gars s'incrustent en bout de fil, closent la marche, profession le flambeau entre les mains. Ils rentrent dans la bâtisse, attentive.
J'intime à mon compagnon de me suivre. En un saut, nous rejoignons le toit du temple.

Le vent souffle
Frémissement feuillages
La chouette hulotte
Effraie les hauts bois


Je pose ma main à mes hanches, mes doigts foulent le rebord de mon vêtement, de-ci, de-là les banderoles jades, et là, de part en part, attaché à des lacets en cuire, mes armes fétiches. Mes grands boomerangs, sur mesure, Hane et Umou. Je desserre leurs liens. M'en saisi amoureusement, caresse des yeux les lames saillantes leurs rebords. Mes phalanges parsèment leurs toiles translucides sur les points les plus équilibrés afin de contrôler une trajectoire, une bobine les liant entre elles.
La nuit tremble, elle frémit. Je me lève, les ardoises ne craquent pas sous le poids de mes pieds. L’œil mesure la trajectoire. Je croise les bras, leurs bouts continués par mes armes. Précis mes armes se projette, se croise sans se toucher. J'entends les bobines de cordes de piano gerber leurs tissages. Deux arcs de cercle scintillants. Ils se croisent et reviennent vers moi. Mes phalanges s'activent agrandissant l'envergure de leurs courbes. Bientôt, un cercle parfait cerne le bâtiment, nuage concentrique en suspension. Encore une fois, je manipule les fils de manière à ce que se cercle se réduise, se rétrécissent. Une prison à hauteur de tête. La guillotine se rapproche des murs. Ces fils imbibés de chakra sont aussi tranchants que le sabre le plus poli imaginable. Je siffle un aria de mort. Je sais qu'à l’intérieur mes gars se sont penchés afin d'éviter de perdre la tête.
Le bois craque, les toiles en papier se tranchent. Une seconde et mon lasso coulant et imbibé d'une jolie couleur rubis. Toute la structure s'effondre sur elle-même. On saute du toit.

Je pénètre le temple à ciel ouvert, l'Arche grise à ma suite. Blanc et rouge, et des têtes, dis-jointent de leurs, corps tapissent le sol plein de débris . Mes gars se relèvent, ils étaient aux deux coins de l'entrée. Il y a un nœud de mes fils, maintenu en l'air par mes armes s'étant fiché ci et là dans la forêt. De ce nœud, goutte après goutte glisse des perles de sang tombant dans un ploc retentissant sur le visage circoncit d'un de ces fanatiques, sur sa joue, et glisse encore en cascade sur un morceau de sol encore visible.
Dans les décombres j'entends du mouvement. Je souris d'une certaine satisfaction. Tous ne sont pas morts. Comme des revenants, quatre têtes poussent des ruines, suivi de leurs corps. Leurs robes, il y a quelques minutes, si blanches, sont froissées de poussière et de déchirure. Parmi eux, Tanaka, l'armure ternie, le regard sombre il nous fixe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigeru Hideaki
Samouraï - Hatamoto
avatar
Inspecteur de la Metsuke Lieutenant de la Metsuke
Points d'activité : 16
Messages : 10

Vague
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2000
MessageSujet: Re: [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant   Dim 7 Avr - 12:08

Alors c'était lui, le Maître Ligoteur, le Marionnettiste, le Faiseur de Pendus. Alors qu'il l'accompagnait sur le toit, dans son ombre, Shigeru s’étonna du sentiment qui vint en lui à la vue de cette beauté sanglante. Les têtes tombaient, le rouge giclait sur le blanc, sans un mot, sans un souffle, en un seul instant. Les masques d'ivoire chutaient, précis, efficaces, sans aucune fioritures.
La scène, macabre au possible, avait eu son effet de terreur maximal. Le silence se levait maintenant. Le Samuraï n'avait fait qu'accompagner. Que suivre, regarder, observer. Il se laissait porter par la vague de puissance qui s'échouait sur l'impuissance de quelques bandits de bas étage, se disant disciple d'un nouvel ordre religieux, adoubés d'une mission divine, béni par on ne sait quel dieu vivant. Au fond, ils chiaient tous dans leurs frocs comme n'importe quel autre humain à la vue de la tête de leur voisin tomber sur le sol.
Ce qui, en soi, était fortement compréhensible.
Au moment où quatre têtes (bien fixées à leur corps respectif) sortirent des décombres du temple et à la vue de la pause marquée par les Traqueurs, Shigeru se dit qu'il fallait bien qu'il agisse à un moment. Alors, il s'avança, prenant les devants sur les autres, abaissa sa capuche et s'accroupit. Il fixait droit dans les yeux le vieillard pourtant robuste qui se redressait difficilement. Son regard s'accompagna d'un sourire tordu.
    *C'est à vous de jouer, Corbeaux. Emmenez donc ces trous du cul voir Sojobo.*
Dans le silence complet, trois paires de serres surgirent du plancher et s'entourèrent autour des disciples encore au sol. Elles se plantèrent dans la chair et ce fut au tour de leurs têtes de bondir hors du sol. Un bec long, des yeux sombres, des plumes d'ébène et un crane plus long que large ; Les trois Karasu Tengus finirent par poser leurs ailes autour de leur corps et s'enfoncer dans une abîme immatérielle, en lâchant un rire malicieux, taquin et démoniaque, accompagnés des cris des trois disciples qui s'enfoncèrent dans un ailleurs inconnu.
Le regard de Shigeru n'avait toujours pas quitté celui de Tanaka, mais s'était assombrit. Les pupilles avaient grandi, pour ne laisser que deux trous noirs béants. Il ne bougeait pas et en silence, laissait le Commandant réfléchir a son futur.
Il était seul, face à une escouade de l'Uran et un lieutenant de la Metsuke.
Autrement dit, son espérance de vie venait de passer d'éternelle à très courte.
Shigeru remit sa capuche et se redressa. Il chopa une clope dans la poche intérieure de son manteau, se prit à son rituel en allumant sa cigarette avec du chakra et s'avança à côté du Traqueur, regardant la nuit se lever et le paysage s'étaler. En prenant un malin plaisir à fumer.
    - J'sais pas trop ce que vous comptez faire de lui. Moi, j'ai besoin d'infos. Je vous connais, vous et vos méthodes d'interrogation. Donc, j'aurais bien besoin de vous. Si vous pensez être capable de le garder en vie le temps de lui soutirer la localisation de l'autre main divine, je vous le laisse. Si vous comptez l’abattre froidement pour amasser la prime, je l'embarque avec moi au QG de la Metsuke sur ordre direct de Mizukage-sama.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reikenichi
Ninja - Jonin
avatar
Traqueur de l'Uran
Points d'activité : 42
Messages : 31


Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 5300
MessageSujet: Re: [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant   Lun 8 Avr - 3:04

« Souvent, la mort est plus libératrice que la vie. En particulier quand la vie se résume à un cachot et à un bourreau. Tous les jours. »
Reikenichi


Je passe ma main dans mes cheveux, plaque en arrière quelques mèches guerrières. Mon masque rabaissé. Je toise tour à tour Tanaka et le gars de l'Arche avant de rester dessus. Ce dernier était... fascinant. Je me pourlèche la lèvre inférieure face à son regard terne. Il est un adepte des arcannes Tengus. Délicieusement fascinant. Je reste un peu comme une carpe. Le laissant parler plus que de nature. Je me dégage de ma contemplation. Foule quelque pas, le dépasse jusqu'à fléchir sur mes genoux devant la fameuse main divine, contrite. Je le sonde. M'en retourne. Passant tout proche du lieutenant de la Metsuke, je laisse filer un murmure perceptible que de ses proches oreilles.

« Je vais faire croire que nous allons le tuer. Il est prés à se donner la mort. Sans doute une capsule de cyanure caché dans sa cavité buccale. Pour lui soutirer des infos, mieux vaut lui faire croire à la potence, pour l'exemple, sans interrogatoire, ni jugement. Jusque-là, nous aurons tout notre temps pour éviter qu'il se donne la mort. »

Je claque des doigts, mes coéquipiers se dirigent vers Tanaka pour lui ligoter les mains. Tout haut :

« Je suis navré Arche Grise mes sa tête vaut de l'or, ceci dit mieux vaut le tuer sur la place publique que dans l'anonymat. Cela permettra peut-être de calmer l'ardeur de quelques réfracteurs. »

Tout bas.

« Je m'engage à lui tirer les vers du nez pour toi et ton organisation. Mais je compte bien être payé pour ça, tu en instruiras ton service. »

Pleine voix.

« Partons maintenant avant qu'une quelconque meute vienne nous interrompre... Ô et puis merde ! »

De l'immobilité je me retourne vers Tanaka que mes hommes ont relevé. L’œil moribond. Un pas de velours dans les ruines. Mes mains viennent ouvrir les deux pans de sa mâchoire comme on tiendrait ouverte la gueule d'un chien pour reprendre un bout d'os qu'il a planqué dans son gosier. Des fils s'extraient du bout de mes doigts visitant sa cavité buccale, s'enrobant entre ses molaires et ses canines, sondant chaque zone à la recherche de la capsule des assassins. Cette gélule faite pour être caché dans la bouche de façon à ce que d'un mouvement de langue et d'un croc dessus suffise à laisser se répandre la poudre de mort dans tout le corps. Il bave ce clébard ! Je la sens au bout d'un fil, accroché à la paroi intérieure d'une pré-molaire. Je m'en empare. Relâche la pression sur sa gueule. Il a l’œil pâle... blême comme un fantôme dont on renie toute existence. Je secoue mes mains furieusement. Projection en postillon, filet de bave.

« Tsss... C'est dégueulasse ! Je vais me faire un plaisir de t'arracher les morceaux, bâtard ! JE DÉTESTE METTRE LA MAIN À LA PATTE ! REPRENDS TA MERDE ! »

Je lui crache à la figure. Démarche furieuse, mes camarades me suivent sans piper mot, l'Arche Grise à mes côtés me jetant quelque coup d’œil à l'arraché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shigeru Hideaki
Samouraï - Hatamoto
avatar
Inspecteur de la Metsuke Lieutenant de la Metsuke
Points d'activité : 16
Messages : 10

Vague
Feuille de personnage
État Physique: En pleine forme
Réserve de Chakra: 20/20
Ryos: 2000
MessageSujet: Re: [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant   Lun 8 Avr - 3:30

Le contrat venait d'être signé, la supercherie mise en place. Ce mec était efficace et comprenait les fils et mécanismes qui se profilaient derrière les organisations. L'argent est le pouvoir, le pouvoir est le pouvoir. Ainsi fonctionne le monde. Le Traqueur prouva sa force et son talent encore une fois, en arrachant à la gueule ce qui aurait bien pu mettre en péril la mission. L'équipe fonctionnait à merveille, Shigeru s'en ravit. Il n'allait pas laisser passer un talent comme ça à côté de lui. Un allié chez l'Uran n'avait rien de négligeable. Qui plus est, le Maître Ligoteur.
Il allait probablement avoir du mal à expliquer au Commissaire le pourquoi du comment il allait devoir débourser, mais Shigeru saurait le convaincre assez facilement.
Il regarda Tanaka du coin de l’œil, alors que ses pupilles se rétractaient lentement. Le Commandant se pissait dessus, c'était dégueulasse. Lui qui était une icone avant et après son départ, aujourd'hui il n'était rien de plus qu'un chien qu'on emmenait à l’abattoir.
En signe d'approbation officieuse et de désapprobation officielle, il jeta sa clope au sol qu'il écrasa nerveusement.
    - Vous aurez de mes nouvelles sous peu, n'en doutez pas.
Il s'envola en un instant et alla se terrer sur le haut d'un arbre.
Il cracha une gerbe de sang. S'essuya. Et rentra au QG.


"Au fond de ses rêves, des Chiens hurlent à la mort."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission Rang S] Les tueurs de dieux : Le Commandant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Un vol au colisée [Mission rang C]
» Une bande se forme [Suite, mission rang A max] [Genki, Dan, Aiko and Lucifer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Taisen Dynasties :: Pays de l'Eau :: Autres terres du pays :: Côtes Est de l'île-